+213 34 20 25 01

otlbejaia@gmail.com

histoire de béjaia

La Ville de Bejaïa

Située au cœur de l’espace méditerranée, Bejaïa, ville de Kabylie en Algérie qui donna son nom aux petites chandelles, renferme de nombreux sites naturels et vestiges historiques, qui témoignent encore aujourd’hui des facettes de sa longue histoire.

Bejaïa, c’est d’abord un site qui depuis l’antiquité, a séduit les hommes. Quelque soit la route d’où l’on vient, on est saisi par la grandeur du paysage, sa luminosité, et aussi, paradoxalement, sa douceur.

Protégée dans cette immense baie, la mer semble toujours calme et L’air pur. Face à la ville, de l’autre coté de la baie, de hautes montagne mauves l’été, blanches l’hiver, en découpage aigu, sont tendues, dressées au dessus des collines qui retombent vers la mer. Leur nom : «les Babors ».

Le sommet de la montagne de Gouraya est à 680 mètres d’altitude.

Blanc, solide, joliment appuyé sur ses murs, le fort qui fut espagnol puis turc en est la seule construction. Le bois sacré est l’ancien cimetière de Naciria qui fut le nom Hammadite de Bejaia au temps ou la ville s’appelait sans conteste aussi : «la perle du Maghreb».

Toute la compagne environnante témoigne que les romains, qui avaient le gout des beaux sites, avaient multiplié les efforts pour faire de cette ravissante ville un séjour viable. La viabilité d’une ville, c’est d’abord l’eau. Bejaïa (Saldae) avait lancé dans la montagne, pour son alimentation en eau, une conduite de 21 kilomètres que soutenaient par endroits des aqueducs dont certains, en partie, subsistent.

C’est à Lambèse que l’on a découvert ce cippe hexagonal sur lequel est gravée en latin la relation de l’effort gigantesque de Nonius Datus.

Quand on évoque Bejaïa et sa région on peut dire que bougie fut la capitale des Hammadites de 1067 à 1152 et aussi qu’elle a joué un rôle important dans la transmission du savoir au moyen âge et aussi dans la diffusion des chiffres arabes en occident. Elle est connue en Europe grâce à l’exportation de ses chandelles faites de cire d’abeille d’où probablement son nom bougies.

Les grandes dates de l’histoire de Bejaia

80 av-j occupation de Bejaia par les phéniciens.
24-27 av-j construction de la ville romaine Saldae par OCTAVE
1007 naissances de la dynastie berbère des Hammadite à la qalàa.
1067 transferts de la capitale Hammadites de la qalaa vers Bejaia de 1067 à 1152.
1067-1152 Bejaia capitale des Hammadite.
Apprentissage aux numérotations arabes (chiffre arabe) par Fibonacci.
1152-1230 Bejaia sous l’autorité ALMOHADES.
1137 Bejaia signe un traité de commerce avec la république de Gène.
1186 Bejaia signe un traité de commerce avec Pise.
1230-1509 Bejaia renouvela le traité avec Gène jusqu’à la fin de siècle
1281 signatures de traité de paix avec la catalogne.
1211 et 1340 signatures de plusieurs traités avec Marseille.
1510-1555 Occupation passagère de CHARLES Quint
1510 prises de Bejaia par les Espagnoles.
1555 Bejaia libérée par les Turcs.
1833 Occupation de Bejaia par les Français.
1852 débuts des insurrections contre le colonisateur français.
1852 insurrections dirigées par BOU BAGHLA
1871 insurrections de Cheikh HADDAD et AL Mokrani
1931-1941 séjour du président Portugais TEXIERA GOMEZ.
20 Aout 1956 IFRI accueille le congrès de la Soummam.